Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Lycée de Coubanao

Production artisanale du sel de cuisine

8 Avril 2011 , Rédigé par Lycée de Coubanao.over-blog.com

043

Production artisanale du sel de cuisine.

Nous visitions la Case des Tout-petits de Boureck quand, subitement, notre attention est attirée dans une concession par un regroupement de femmes entrain de discuter à haute voix. Nous nous approchons pour s’enquérir de la situation. Sur place, nous notons la présence de jeunes filles, des élèves en vacances dans le village entourées de leurs mamans autour de calebasses pleines de farine de mil. Après les salutations et présentations, apparemment la plus âgée, répond à nos questions. Elle nous explique qu’elles (les plus âgées et mères de familles) sont entrain de transmettre aux jeunes filles les secrets de la cuisine et ce jour-là c’est comment préparer le couscous et la bouillie de mil. Pour réussir, il faut maîtriser la technique de préparation, le mélange de l’eau et la farine moudre en français pour faire des grains très fins pour le couscous et des grains plus ou moins gros pour la bouillie de mil ou du « Emonay » quel délice surtout avec lait et du sucre.

039

Mais c’est le deuxième groupe qui a beaucoup plus attiré notre attention car il n’y a que de femmes. A notre question pourquoi seulement la présence des femmes, elles nous répondent que les jeunes filles scolarisées sont trop paresseuses et qu’elles n’aiment pas ce travail mais elles nous lancent « elles le feront un jour au l’autre». Alors nous avons voulu comprendre le processus de production artisanale du sel de cuisine.

041

Il faut d’abord aller au fleuve ou au cours d’eau le plus proche ramasser les croutes de sel : c’est des plaques de sel mélangées de sable qui se sont formées après l’évaporation de l’eau salée aux abords du fleuve ou du cours d’eau. Après en avoir suffisamment ‘récolté’ (elles n’ont pas pu évaluer le poids total ramassé ou le nombre de sacs remplis de croutes  mais pensent en avoir suffisamment pour produire en quantité suffisante du sel et assurer la consommation de ce produit essentiel durant toute l’année jusqu’à la prochaine saison – Avril, Mai – pour toute la concession et même envoyer aux autres membres de la famille éparpillés dans le pays et aux voisins qui n’ont pas pu en produire) et entassé au fond de la concession familiale, le travail proprement dit peur commencer.

      044

Dans ce coin protégé contre les animaux domestiques mais surtout pour éviter des cas de brûlures des enfants, les femmes ont creusé quatre trous, en mathématiques on dira les quatre côtés d’un carré ou les deux longueurs et deux largeurs d’un rectangle et ont quatre gros piquets en bois qui ont à peu près la même hauteur. Puis attacher un tissu solide dans lequel on met les croutes et de l’eau. Il est préférable d’utiliser un tissu en fibres de sisal pour un bon filtrage. Sous le tissu, par terre on place un récipient pour recueillir  l’eau filtrée provenant du mélange.

042

L’eau filtrée recueillie est mise dans un autre récipient qu’on place sur le feu. C’est la phase de cuisson. Cette étape peut prendre beaucoup de temps car il faut laisser l’eau s’évaporer complètement pour avoir un sel de cuisine tout fin et tout blanc. Ensuite laisser refroidir dans des paniers à sel et voilà vous pouvez assaisonner tous vos repas. Hum !!! Bon appétit.

040

Vous aussi, chers visiteurs du Blog du Lycée de Coubanao, pouvez produire du sel chez vous. Envoyez-nous vos photos de l’expérience.

043

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Dominique BAUMONT 09/04/2011 17:44



Je découvre votre blog grâce à celui de "voix Africaine" et j'aimerais pouvoir m'abonner à vous publications mais je ne vois pas le '"pavé" le permettant. Pouvez vous le faire pour moi ?
Amitiés. Dominique



Lycée de Coubanao.over-blog.com 09/04/2011 19:41



Monsieur Baumont, merci d'avoir visité le blog du lycée de coubanao grâce à Voix africaine. Allez en bas à droite  à la page d'acceuil vous pouvez vous inscrire dans le Newsletter en nous envoyant votre courriel. Encore merci pour l'intérêt que vous portez sur ce que nous sommes entrain de faire.



Aisha Sylla 09/04/2011 15:26



magnifique ce reportage! bravo à toutes ces femmes qui sont la base de l'économie familiale en Afrique! je partage sur facebook et sur Voix Africaine. Cordialement.



Lycée de Coubanao.over-blog.com 09/04/2011 19:37



Merci Madame pour vos encouragements et surtout l'aide précieuse que vous apportez nous faire connaître à travers votre bolg, votre site et votre Fondation. MERCI INFINIMENT



BADJI 09/04/2011 12:50



Bravo l'équipe du lycée et de son blog.


Une bonne prise de conscience de la dureté de la vie cotidienne et de ceux là qui sont chargés de l'exécuter.


Bonne continuation dans votre lancée de sensibilisation et de prises de consciences.


Sidy



Lycée de Coubanao.over-blog.com 09/04/2011 19:35



Merci M. BADJI c'est à nous de vous remercier pour l'aide précieuse que vous nous apportez surtout à nos débuts. Merci



kassoumay 09/04/2011 08:56


Super la musique ! vous apprenez vite ! Et pour le sel, les femmes ont raison puisqu'on ne cesse de répéter que le sel mange tout...même la mangrove ! alors domestiquons le ! Bon courage!


Lycée de Coubanao.over-blog.com 09/04/2011 19:33



Merci encore pour tout ce que vous êtes entrain de faire pour nous et surtout vos encouragements nous permettre de nous améliorer et d'aller de l'avant. Merci



kassoumay 09/04/2011 08:55


Super la musique ! vous apprenez vite ! Et pour le sel, les femmes ont raison puisqu'on ne cesse de répéter que le sel mange tout...même la mangrove ! alors domestiquons le ! Bon courage!


Lycée de Coubanao.over-blog.com 09/04/2011 19:32



Merci Kassaoumay pour l'aide précieuse que vous apportez au blog du lycée de coubanao.  Merci à bientôt. J'espère vous lire bientôt.