Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Lycée de Coubanao

Khady « Kamandiénoor », une Directrice pas comme d’autres.

28 Février 2011 , Rédigé par Lycée de Coubanao.over-blog.com

La Directrice Khady Gueye

Khady « Kamandiénoor », une Directrice pas comme d’autres.

Voila  seulement quelques années qu’elle dirige les cours privés Kamandiénoor de coubanao, que cette structure privée, pionnière de l’enseignement privée dans les kalounayes (Département de Bignona, Arrondissement de Tenghory), se consolide, s’élargie et  gagne en notoriété.

Khady GUEYE ou « Dikha » pour les intimes, est cette dame peu bavarde mais dont  l’efficience et la parfaite maitrise des objectifs qu’elle s’est assignés, font d’elle une force tranquile, une maman attentive à l’endroit de  son enfant et qui est prête à braver tous les dangers pour la survie, le dynamisme, le rayonnement et le prestige de celui-ci.

Le titre de cet article est évocateur de sa volonté profonde de se confondre avec l’établissement qu’elle dirige. Nous ne parlons pas du symbolisme de la ressemblance des initiales de son prénom et du nom de l’école (K K), qui montre également qu’elle et l’école  sont identiques, mais nous insinuons son caractère inséparable  d’avec cette école : lieu où elle se trouve pendant les trois quarts de son temps, sans même un petit abri pour lui servir de bureau.

 

Comme son enfant disais-je, elle n’a de forces que pour son bon fonctionnement, elle n’a d’yeux que pour y veiller, au propre comme au figuré; elle n’a d’intelligence et de courage que pour en faire un lieu attractif, un temple du savoir et non un ilot d’ignorance ou de recherche de profits. Au risque d’enfreindre les traditions établies hélas dans la quasi-totalité des écoles privées qui donnent plutôt le sentiment d’être des vaches à lait, sur lesquelles il faut pressurer le plus de profits au dépend malheureusement de la qualité et des normes  devant régir son fonctionnement. Les élèves, vous en conviendrez avec moi  des structures privées, pensent généralement que l’argent qu’ils payent   pour les frais de scolarité, leur donnent le droit d'adopter les comportements qu’ils veulent et qui très souvent sont aux antipodes  des comportements qui doivent être ceux d’élèves soucieux quelque peu  de leur avenir et des efforts que leur parents consentent pour les extraire des griffes de l’ignorance et de la nullité .

« Dikha »  comprenant parfaitement que ce qui a fait qu’elle a accepté de diriger cette école  est entre autres, d’aider à former des intellectuels modèles, ne transige nullement sur la discipline et le respect  des normes élémentaires qui sont exigibles pour la transmission  et l’acquisition du savoir. C’est pourquoi, contrairement à d’autres chefs d’établissements privés  qui se soucient très peu  de la conduite de leurs élèves  pourvu qu’ils payent régulièrement la mensualité, elle « Khady », soutien que la discipline, la régularité  et la ponctualité aux cours doivent être le  terreau de toute éclosion de talents dans le processus d’enseignement –apprentissage.

C’est la raison pour laquelle, forte de cette conviction, elle n’hésite jamais de renvoyer  personnellement  parfois à la place du professeur des élèves qui se rendent coupables de comportements qui ne sont pas en droite ligne d’avec ses principes de discipline, régularité  et ponctualité.

Elle a souvent des altercations avec des élèves  qui n’ont pas compris  que tout ce qu’elle  fait  est dans le but de leur rendre un grand service.

Et c’est à  juste titre  que nous professeurs qui intervenons dans cette école , avons pris le problème à bras le corps en l’aidant  systématiquement dans cette noble mission qu’elle s’est assignée : faire des élèves de cette école, des hommes et des femmes modèles de demain , qui pourront valablement  malgré la modicité des moyens de  l’école compétir et se faire une place de choix avec les autres élèves du Sénégal tout entier.

Sa régularité, sa ponctualité et sa discipline sont l’exemple qu’elle offre à ses élèves pour que plus que n’importe quel pédagogue, ils en fassent  une référence, un repère.

 

C’est surtout cette volonté inlassable qu’elle a de faire comprendre  aux élèves des Cours privés Kamandiénoor que rien ne peut  s’obtenir sans la discipline et la rigueur  que l’on doit s’imposer, qui fonde notre  profond respect et admiration pour cette  jeune dame ; et qui stimule notre engagement à toujours répondre présent quand elle à besoin de nous ; car aider et soutenir cette dame de caractère dans son entreprise de former des citoyens dont  notre nation a besoin, est un devoir pour tous  ceux qui ont  la conviction qu’assez souvent il y a des femmes qui travaillent mieux que des hommes dans des compétences  variées et nombreuses.

Vivement que des femmes, d’autres Khady en puissance, et aussi des hommes, s’inspirent de ces propos de Khady : « ceux qui ne veulent pas travailler dans la discipline me trouveront toujours sur leur chemin.»

 

 

       DIEURE DIEUF Khady, vous êtes une fierté pour tous les éducateurs du monde entier !

Cours Privés Kamandiénoor (15)

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

BADJI 12/03/2011 10:22



Au moment ou je vends les mérites et les qualités de Mme GUEYE "DIKHA" pour les intimes afin de venir en aide cet établissement et sa diretrice sans moyen et surtout les élèves qui ne sont pas
que ceux de Koubanao seulement, je découvre ton article qui tombe à pique. Je voudrais si celui-ci n'est pas protégé par un droit d'auteur, de me le faire parvenir dans les meilleurs délais.
Merci et mes félicitations à la rédaction.


Sidy BADJI



Lycée de Coubanao.over-blog.com 12/03/2011 12:54



M. BADJI pour ce que vous êtes entrain de faire pour le développement des Kalounayes.