Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Lycée de Coubanao

Introduction

11 Novembre 2010 , Rédigé par Lycée de Coubanao.over-blog.com

KOUBANAO

 

 SUJET  

Stratégies de recomposition et de consolidation des liens sociaux en milieu rural : le cas du village de Coubanao

 

INTRODUCTION

 

            Jadis, les sociétés traditionnelles étaient marquées par un ensemble de règles, des codes de conduites, des valeurs, des croyances auxquelles les individus devaient respecter dans le but d’assurer l’harmonie et la cohésion sociale. Cependant, aujourd’hui la réalité est tout autre. En effet, comme l’a signalé Guy ROCHER[1] , les sociétés sont en mouvement et s’inscrivent dans un processus continu de changement. Ainsi donc, les sociétés africaines connaissent aujourd’hui de grands changements sociaux qui ne manquent pas d’affecter la vie quotidienne et le comportement des individus. Car si ces sociétés traditionnelles étaient caractérisées par un degré important de solidarité et de cohésion, la configuration actuelle de ces sociétés relèverait d’un certain nombre de transformations qui rendent compte d’un manque de solidarité. C’est ainsi que depuis la colonisation, les sociétés africaines se sont lancées dans un processus de modernisation peu maîtrisé. Ce processus est le fruit d’une large inspiration des normes et valeurs de l’étranger autrement de l’occident. De ce fait, cette modernisation a vu la favorisation de certains secteurs, certains milieux par rapport à d’autres. Pour preuve nous pouvons donner le cas de l’urbanisation qui est une des conséquences de cette modernisation. Avec cette urbanisation, nous verrons le développement des villes au détriment des milieux ruraux. Alors nous avons par exemple l’implantation d’usines, d’infrastructures etc. dans ces villes qui n’existent pas en campagne et qui sont source d’emploies. Ce faisant, il y aura la ruée vers celles-ci. C’est le phénomène de l’exode rural qui fait que les campagnes se vident de ses gens qui rejoignent les villes espérant avoir un niveau de vie meilleur que celui de leur milieu d’origine. Ce phénomène est aussi causé par le désengagement de l’Etat avec la décentralisation, la dévaluation du franc CFA. Une fois en ville, ces derniers verront qu’il y a une très grande différence avec le milieu rural où par exemple le voisinage n’est plus comme avant et, ce ne sont plus les parents qui nous entourent mais, ils sont obligés d’habiter avec des personnes qui viennent d’autres horizons. Et même dans les villages où ce sont les parents d’une manière générale qui nous entoure, ce phénomène est de plus en plus remarqué à cause de la modernisation. Alors, une analyse s’impose c’est que la ville et le village sont des lieux de destruction des anciennes formes de solidarité, du lien social traditionnel. Mais il faut signaler que dans ce travail c’est le village qui nous intéresse.

 

Cependant, les populations ne sont pas restées passives face à cette situation car, ils ont créé des opportunités leur permettant de répondre à ce problème. Ainsi, elles ont adopté des stratégies de recomposition et de consolidation de ces liens sociaux marqués par leur destruction. Parmi ces stratégies, nous avons le regroupement en une association qui retiendra notre attention. C’est ce qui explique notre choix sur le village de Coubanao pour voir si leur regroupement en association les permettrait de retrouver les liens qui étaient vécus en campagne.

 

            Ainsi notre étude s’articulera autour de trois parties essentielles :

 

1-      Dans la première partie, nous traiterons du cadre théorique et du cadre méthodologique de notre étude, ce qui nous poussera à préciser les différents axes de notre réflexion. Dans le premier chapitre c'est-à-dire le cadre théorique, nous aurons la problématique composée de l’état de la question, qui nous aidera à voir tout ce que les autres ont écrit sur notre sujet pour voir un vide sur ce sujet qui n’a pas été comblé que nous essayerons de faire, de combler  et de la position du problème qui à son tour nous permettra de poser la base de notre recherche, l’hypothèse de travail, la justification du choix du sujet et les objectifs de la recherche. Le second chapitre, qui est relatif au cadre méthodologique, comprendra l’histoire de la collecte divisée en quatre parties : la recherche documentaire et l’enquête proprement dite. Ensuite les outils de collecte des données utilisés, l’échantillonnage et enfin les difficultés rencontrées lors de l’étude.

2-      La deuxième partie quant à elle nous permettra de faire la présentation du cadre d’étude. Elle comportera deux chapitres. Le premier aura pour titre la présentation de la région de Ziguinchor et du village de Coubanao. Dans ce chapitre nous aurons à traiter la présentation de la région, les caractéristiques démographiques, les données socio-économiques. Le second chapitre se dénommera la présentation de l’association. Il sera constitué du mouvement associatif, de l’historique de l’association, de son fonctionnement et de ses objectifs.

3-   Enfin, la troisième et dernière partie sera exclusivement réservée à l’analyse et à l’interprétation des résultats de l’enquête.

 



[1] ROCHER, G, 1968, Le changement social, ed. HMH, 318 p

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article