Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Lycée de Coubanao

De Finthiock à Cherbourg, Sidy le cultivateur et l'agriculteur

1 Décembre 2010 , Rédigé par Lycée de Coubanao.over-blog.com

 

Image1

 

De l'hotellerie à l'agriculture

 

Dans notre précédents articles, nous vous parlions de ce diola qui est resté toujours diola après tant d'années en France, l'agriculture, activitée principale chez les casamançais en général et en particulier chez le Diola.

Récit :

Après la péripétie Administrative et diverses argumentations, enfin la décision est prise pour un départ le 20 octobre 1980 pour la France.

 Un départ en Croisière par le paquebot « Massalia » qui faisait la liaison à l’époque Marseille, Toulon, Casablanca, Dakar et  les Îles du Caraïbes. Remarque: à cette époque, il n’y avait ni visa, ni certificat d’hébergement,  mais juste un passeport et le billet aller et retour qui ne coûtait que 75.000FCFA. Entend que gérant d’hôtel, je pourrais me le permettre sans difficulté.

10 jours de traversée en croisière
 Image2
 
Enfin, me voilà débarqué à Marseille un samedi 30 octobre 1980 comme la plupart des voyageurs et pour une aventure qui me conduira sur les terres normandes, le 1er novembre 1980 plus exactement chez Monsieur et Madame Bernard BRECY à Fresville dans le nord cotentin près de Cherbourg Octeville la ville la plus importante.
C’est la retrouvaille et toute la famille s’afférée autour de moi, vite le bruit de l’arrivée d’un petit noir chez les Brécy était répandu dans tout le petit bourg de 300 habitants.
Remarque: en cette époque, je ne m’en souviens pas avoir vu un noir pendant les 5 premières années. Et comme cette région était peu industrialisée à l’époque, l’être noir était une espèce très rare dans cette région à vocation agricole.
Le ballet de la population de Fresville chez les Brécy ne cessait pour les curieux qui n’ont jamais vu un noir en vrai. J’avoue certains faisaient exprès soit de me toucher ou de regarder leurs mains après une salutation pour s’assurer qu’elles sont pas noires et que le fait d’être noir ne veut pas dire qu’on est forcément sale…
  Image4
Les jours passèrent et se ressemblaient. Et le plus curieux pour cette population peu habituée à rencontrer un noir et encoure moins dans leur bled, était surpris qu’un noir pourrait parler la langue de Molliere!!!
Bref le fait de parler le français, me permettait une meilleure intégration non pas vis-à-vis de cette famille qui s’est battue bec et ongles pour ma venue chez elle, mais plutôt vis-à-vis au reste de la population Fresvillaise.
Puis est venu un mois plus tard, de décider ce que je voudrais faire comme formation pour assurer mon avenir. Pour la famille d’accueil, une école de formation hôtelière comme elle s’était engagée. Mais ce qu’elle ne savait pas, un déclic s’est produit un matin au lever du soleil sous ma fenêtre. En me réveillant un matin, je vois devant ma fenêtre un animal de taille de « Buffle » ??? Mais il n'y a pas de parc animalier là!
Alors, à quoi cela pourrait être ???
 
UNE VACHE oui UNE VACHE
 
Oui la Vache Normande a fait basculer mes orientations professionnelles de base qui est «l’Hôtellerie»
Quelques stages et formation de découverte pour mieux appréhender le métier d’élevage, ensuite un emploi ouvrier agricole d’une durée d’un an où j’ai pu parfaire le métier d’ouvrier vacher dans le département du Calvados, toujours en Normandie c’était l’année 1981/1982. Ensuite retour rapide au Sénégal avec un projet d’installation moderne en tête pour la production laitière à Finthiock.
Compte tenu des orientations politiques agricoles du gouvernement Sénégalais à  cette époque, mon projet n’a pu voir le jour. Quelques mois de perdu au Sénégal et me voilà proposé un billet d’avion et un emploi à la clef par mon tout premier patron en France.
Octobre 1982, retour en Normandie
 Image5
 
De retour dans cette belle région normande à vocation agricole, je suis accueilli par M & Mme Daniel Mahé où j’ai pu travailler sur leur exploitation durant  3 mois avant d’intégrer le SILEBAN le 15 février 1983.
Cette intégration était conditionnée par l’acceptation d’un contrat emploi formation. Cela consiste à quoi véritablement? A bénéficier à la fois d'un emploi et d'une formation d’une durée de 2 ans. Le SILEBAN étant un centre recherche et d’expérimentation appliquées au service des agriculteurs, une formation d’agent technique agricole spécialisé en expérimentation et recherche agronomique était obligatoire.
Ainsi j’ai pu bénéficié et obtenir un BPA. Un module de formation au Lycée Technique agricole de Coutances en Normandie sur deux années 1989 / 1990.
 
(Bac professionnel Agricole)
OPTION: Horticulture

Spécialité: Culture Légumière et Maraîchère

1ere année Partie Technique: Culture Légumière et Maraîchère

      2eme année Partie Economie-Gestion: Etude technico-économique d’une Exploitation

1989 / 1990
Formation dispensée dans l’entreprise
  S.I.L.E.B.A.N
  Formation théoriqueImage3 
Examen Général de l’organigramme et recherche dans l’agriculture
Particularités au secteur productions végétales
Etude approfondie de la recherche appliquée aux productions légumières

  Intérêt, structure, fonctionnement de la Station Expérimentale SILEBAN

Objectifs de recherche de la station

Juridiction
Financement, gestion de la station
Etablissement des programmes d’expérimentation
Rôle des Commissions d’expérimentation
Liaison avec les autres organismes de recherches ou entreprises agricoles de la région
Les plans d’expérience en Agronomie

Les dispositifs expérimentaux
Les collections
Les essais blocs
Les carrés latins
L’expérimentation et la statistique
 
Pratique nécessaire dans une entreprise agricole et plus spécifiquement dans une station expérimentale.

Les machines et leur utilisation

Les matériels de traction (tracteurs, motoculteurs)
règles de sécurité
conduite
entretien
Les matériels de travail du sol
règles de sécurité
principe de fonctionnement
utilisation
entretien
 
Les appareils de traitements (pulvérisateurs, atomiseurs)

principe d’utilisation, entretien

Les matériels de récolte

règles de sécurité
principes de fonctionnement
utilisation
entretien

Les outils de travail du sol
utilisation et entretien
le réglage, l’adaptation et la réparation des machines et outils.

La mise en place des essais
Travail préliminaire à la mise en place
Etablissement les protocoles, préparation, adaptation des machines et outils
Choix de la méthode expérimentale

Examen du champ d’essai (analyses physiques, précédent cultural, état de la structure, etc…).
Préparation des fiches et documents de terrain.
Mise en place effective
Jalonage de départ
Travail du sol et traitement
Réalisation du semis ou plantation
Jalonage définitif et contrôle

Suivi des essais en cours de végétation
Entretien des cultures (travaux manuels, mécaniques, chimiques)
Observations
Notations
Récoltes des essais
Principe, méthodologie, récolte des parcelles
Observations et notations sur la récolte

Exploitation des résultats

Analyses statistiques

Interprétation et rédaction des comptes rendus.
 
 
Image6
 
Travail de Sidy BADJI au sein du (SILEBAN)

Station d’expérimentation légumière et horticole de Basse Normandie en France
1990, lancement d’un nouveau programme appelé 4eme Gamme (salade) et je suis affecté a ce secteur.
L’expérimentation de la production dite 4eme gamme prenait en compte des espèces dites d’innovation: telles que la mâche et le cresson en hors sol, mais également les espèces et types de salades utilisés comme matière première dans l’élaboration du produit commercialisé.
L’expérimentation 4eme gamme est un travail très complexe mais très intéressant.
 Image7
L’expérimentateur est toujours subordonné par le climat. IL ne doit en aucun cas oublié que ses résultats dépendent de la nature.
nUn technicien ne doit pas hésiter de sculpter sa culture pour appréhender divers problèmes notamment, sanitaire, ravageur, mais aussi
Bactériose…
Phase de suivi de mes expérimentations
Une phase très importante. Une salade laitue au stade pommaîson doit bénéficier d’une attention particulière relative aux problèmes précédemment cités.
Expérimentation post récolte
Image9
 
Récolte de la matière première, puis un conditionnement en vue de la conservation en atmosphère contrôlée
L’expérimentation ne consiste pas seulement a produire une belle salade seulement. Mais une salade qui se conserve le plus longtemps que possible.
D’où l’intérêt d’un essai conservation de la matière première…
19 années de travail en équipe dans la recherche et l’expérimentation.
Ces 28 années d’engagement et de persévérance dans la recherche et l’expérimentation au service de l’agriculture française et des agriculteurs normands m’ont values une reconnaissance et une récompense par la décoration au grade de chevalier dans l’ordre du mérite agricole par le Ministre Français de l’Agriculture sur proposition de Monsieur le préfet de la Manche en juillet 2005.
2010, me voilà affecté dans un nouveau programme C.P.E.R (Contrat plan état région) Image8
 
Les projets de Sidy BADJI pour les Kalounayes?
 
Aussi surprenant que cela puisse apparaitre, Sidy n’a malheureusement pas de projet pour les Kalounayes…
Sidy croit à l’unité des peuples, l’unité des cœurs et des esprits pour faire l’union…
Les projets de développement des Kalounayes ne peuvent venir que des populations désireuses de réfléchir, d’anticiper, et d’entreprendre par elles mêmes et pour elles mêmes. Je pense et je crois que ADK a un rôle très important sur ces questions du développent des Kalounayes.
Pour ma part, je suis prêt modestement à y contribuer sur des sujets qui relèvent de ma compétence.   
 Image10
 En dehors de ma vie professionnelle, je suis marié et père de 7 enfants âgés de 4 ans à 27 ans (1 garçon et 6 filles).

5 enfants dans ma première union, et 2 dans ma vie de couple actuelle.
Je suis également un membre élu de 6 ans à la chambre départementale d’agriculture de la Manche en Normandie ( France). Je suis à ma troisième année de mandature.  Sidy BADJI

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article