Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog du Lycée de Coubanao

"Attention, Repos" Matricule 5951726 Sountoucoune SANE

25 Novembre 2010 , Rédigé par Lycée de Coubanao.over-blog.com

Djiguinoume SANE Soutouncoune     

 L'ancien Combattant vous parle !!!

 

     S’il y a un vieillard aussi intéressant qui vous fait marrer, c’est bien ce Sountoucoune Sané demeurant à Djiguinoume. Cet ancien militaire de l’armée coloniale qui vous salue sous le signe du ‘repos, attention !’, nous a accordé une visite, malgré son ouïe défectueuse.

Une chose qu’il ne peut jamais oublier, c’est son numéro de matricule

Le  blog : Comment vous vous appelez, Monsieur ?

Sountoucoune : Traditionnellement je m’appelle Sountoucoune Sané. Mais je me suis converti à l’Islam en 1942. Voilà pourquoi je porte ce prénom de Bacary.

Le blog : Quel âge avez-vous ?

Sountoucoune : Réellement, je suis né en 1918. Mais pour les raisons du service miliaire, j’ai pris la date de 1919. C’est cette date qui figure sur mes papiers.

SOUNTOUCOUNE SANE

Le blog : Exactement, comment avez-vous intégré les rangs de l’armée coloniale ?

Sountoucoune : Après recrutement, nous avons été conduits à Ziguinchor puis à Dakar. Ce fut en 1939. J’ai fait le Congo Brazzaville, le Congo Kinshasa (l’actuelle RDC), le Gabon. J’ai fait la guerre de libération de 39-45. Je suis revenu dans mon terroir en 1959 après ma libération. Depuis lors, je suis resté ici à Djiguinoume.

Le blog : Mais pourquoi avez-vous préféré retourner au Sénégal au lieu de rester en France ?

Sountoucoune : Quand je partais pour l’armée, j’avais laissé seul mon père à la maison. Et lorsqu’on nous à demandé s’il fallait rester ou non, tout le monde avait répondu ‘tous à la maison’. Je suis donc rentré pour rester à coté de mon père.

Le blog : Quel est le secret de votre longévité ?

Sountoucoune : Je ne le sais pas. Mais notre principale nourriture, c’est le riz que l’on cultive dans les rizières. On utilisait les racines et des feuilles telles le ‘buren’, ‘bulukun’ pour se faire soigner. Dieu merci, car depuis que je suis revenu de l’armée je me suis rendu à l’hôpital qu’une seule fois.

 

Soutouncoune SANE

Le blog : Vous avez aujourd’hui 92 ans. Combien d’âge voudriez-vous vivre encore ?

Sountoucoune : Je ne veux plus vivre longtemps, car tous mes camarades sont partis (sont morts).

Demandez lui son numéro de matricule, nous souffla un jeune qui attendait bien cette question.

Le blog : Et votre matricule de l’armée ?

Sountoucoune : C’est le 5951726 (rires…..)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article